Les théories des philosophes grecs

Les philosophes grecs furent les premiers à s’intéresser à la connaissance théorique pure.

Leurs réflexions sans expérimentations débouchent sur deux grandes théories.

La théorie élémentale

Il s’agit de l’hypothèse de certains philosophes grecs selon laquelle toute la matière qui constitue le monde est composée de quatre éléments :Alégories des quatre éléments

  • La terre
  • Le feu
  • L’eau
  • L’air

 

Son fondateur fut Empédocle, au Vème siècle avant J.C.

Platon reprend cette théorie et donne à chacun des éléments une forme géométrique : le tétraèdre (4 triangles équilatéraux) pour le feu, le cube (24 triangles rectangles isocèles) pour la Terre, l'octaèdre (8 triangles équilatéraux) pour l'air et l'icosaèdre(20 triangles équilatéraux) pour l'eau. On peut les associer pour les transformer. Par exemple, 2 feu donne 1 air, puisque 4+4=8 triangles.

Aristote donne à chaque élément un couple de qualités qui le caractérise:

 

 

Les qualités des éléments.

 

Les grecs ont même trouvé une application de la théorie en diététique, comme vous pouvez le voir ci-dessous :

 

 

 

Les qualités des aliments.

Parfois, on ajoute un cinquième élément, l'Ether, dans lequel baignerait le cosmos.

La théorie atomique

 

Atome

L’atomisme est une théorie admise et prouvée qui stipule que la matière est composée de particules extrêmement petites et donc invisibles. Le premier à admettre cette supposition est le philosophe grec Démocrite d’Abdère (Δημόκριτος / Dêmókritos, 384-322 av. J.C.) ; il nomme ses particules atomes (du grec atomos ἄτομος indivisible). D’après lui, les atomes sont « crochus » ce qui leur permet de tenir ensemble, et les liquides sont constitués d’atomes sphériques qui leur permettraient de glisser. Cependant la théorie des quatre éléments énoncée par Aristote reste plus populaire jusqu’au XIXème siècle. Ce ne sont que les travaux de Newton et de Boyle au XVIIème siècle qui ont relancé le débat. Et il fallut attendre les théories atomiques de John Dalton (1766-1844) pour confirmer l'atomisme, et ainsi justifier des travaux de quelques uns de ses contemporains.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×